12-14 oct. 2015 Paris (France)

Programme

La Science Ouverte en marche

Les chercheurs, acteurs des mutations de l’édition scientifique à l’ère de l’Open Access

 

Lundi 12 octobre 2015 - 14h00 à 18h30

OPEN SCIENCE ET OPEN ACCESS : POLITIQUES ET AVANCÉES

Accueil : 13h30 - 14h00

  • 14h00        Ouverture des 6es Journées Open Access, Jean-Pierre Finance, Président du consortium Couperin

Session 1 – Les enjeux de la science à l’ère du numérique

La Science ouverte s’inscrit dans la philosophie du partage et de l’échange des idées qui a guidé de tous temps l’avènement des découvertes scientifiques. Grâce aux technologies du numérique, la science ouverte peut catalyser les énergies pour des découvertes plus rapides, plus fiables et à moindre coût  répondant ainsi à l’aspiration conjointe des chercheurs et des financeurs de la recherche.

Comment les acteurs de la recherche scientifique et les analystes jugent-ils l’impact de l’open science sur les institutions de recherche, la souveraineté numérique et scientifique et sur l'économie de la diffusion de la science ?

Science, Numérique et Science ouverte

  • 14h15    Position de la Commission sur l’Open Science, José Cotta, responsable de l’unité Digital Science à la DG CONNECT.

Economie de l’édition scientifique

Open Science et souveraineté scientifique

Pause - 15h45 à 16h15

Session 2 – Les avancées de l’Open Access en Europe

La première décennie du 21ème siècle marque l’émergence de l’Open Access. Au cours de la deuxième décennie, l’Open Access aux publications et aux données de la recherche sera généralisé. Soutenus par les politiques de la Commission Européenne, les états européens proposent divers dispositifs open access qu’ils expérimentent et évaluent. Dans le même temps, la France se dote d’une loi sur le numérique qui devrait donner une impulsion nouvelle pour développer l’Open Science.

Dans les pays européens

 Allocution de la Secrétaire d'État chargée du Numérique

  • 17h45 Le projet de loi pour une République Numérique, Axelle Lemaire, Secrétaire d'État chargée du Numérique, auprès du ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique.

 

Mardi 13 octobre 2015 – 9h00 à 18h00

LIBRE ACCÈS AUX RÉSULTATS DE LA RECHERCHE ET PRATIQUES ÉMERGENTES

Accueil – 8h30-9h00

Session 3 - Chercheurs, auteurs et éditeurs, au centre de la valorisation des résultats de la recherche et de la transformation des modes d'édition

Les chercheurs, auteurs des travaux de recherche, sont, au premier chef, les garants de la qualité des publications en participant activement aux processus de relecture et de validation des articles et en animant de nombreuses revues en tant qu’éditeurs scientifiques. Ce positionnement scientifique fondateur leur donne toute légitimité pour explorer de nouveaux modes d’édition dans des revues ouvertes ou dans des chaines de production numériques qui organisent la validation des articles en minimisant l’impact administratif de cette activité et en offrant de nouvelles fonctions.

Session 4 – L’Evaluation de la science

En quoi l’Open Science et l’Open Access vont conduire à la transformation des modes d’évaluation de la science ?

L’explosion du nombre des revues en open access pose la question de leur qualité et de nouvelles formes d’évaluation des revues naissent à côté du traditionnel facteur d’impact.

Par ailleurs, la relecture collaborative et ouverte des travaux de recherche ouvre la voie à plus de transparence et d’impartialité dans les processus d’évaluation des articles par les chercheurs. De plus, l’observation de la consultation des archives ouvertes montre tout l’intérêt de la diffusion en open access pour augmenter la visibilité des travaux.

Et enfin, pour l’évaluation des chercheurs, de nombreuses voix s’élèvent pour s’affranchir des approches quantitatives (taux de citation, H index, …) au profit de démarches plus qualitatives.

Nouvelles formes de peer-reviewing

Pause - 11h00 à 11h20

Qualité des revues

Archives Ouvertes et visibilité de la recherche et des chercheurs

Nouvelles modalités d’évaluation des chercheurs

  • 12h00  Évaluation et open access : quelles technologies pour quels pairs ?, David Pontille, Directeur de recherche au CNRS, membre du Centre de Sociologie de l’Innovation – Mines ParisTech, Institut interdisciplinaire de l’innovation (i3) – CNRS (UMR 9217)
  • 12h20  Research assessment and the rising tide of metrics, Ben Johnson, Research Policy Adviser, Higher Education Funding Council for England, Royaume-Uni
  • 12h40  Evaluation et Open Access : le regard porté par le Conseil National des Universités, Thierry Côme, vice-président de la CP CNU au titre du groupe 2 (sciences économiques et gestion)

Repas sur place offert par Couperin - 13h00 – 14h30

Session 5 – Le paysage de l’Open Access en France

Depuis 2013, le paysage de l’open access a évolué en France et nous tenterons d’en mesurer les avancées. La consolidation de la convention de partenariat en faveur des archives ouvertes permet la généralisation de la diffusion des publications en open access green. Les retours d’implémentation de la convention au sein des établissements universitaires et de recherche (élaboration de politiques institutionnelles, animation d’archives ouvertes, accompagnement des chercheurs,…) permettra de dégager les points forts et les difficultés.

Parallèlement, des réflexions sont conduites, par de nombreux acteurs, pour imaginer comment financer, durablement, les publications nativement ouvertes[1].

Session 6  - Construire un écosystème favorable à l’Open Access

Les écosystèmes favorables à l’open access ont été largement étudiés ces dernières années, notamment dans des études commanditées par l’Europe[2]. Les facteurs de succès reposent, en particulier, sur la définition de politiques institutionnelles puissantes, tant pour pousser la voie du green open access que celle du gold open access. Des présidents et directeurs d’institutions de recherche expliqueront leurs démarches. Des exemples internationaux de soutien public à l’édition ouverte montreront que cette voie peut être durablement viable tout en étant peu coûteuse.

 

Politiques en faveur de la publication ouverte

Pause - 16h50 – 17h10

Politiques en faveur du green OA et accompagnement des chercheurs

 

Mercredi 14 octobre 2015 – 9h00-12h30

LES PROCHAINES ÉTAPES DE L'OPEN SCIENCE

Accueil – 8h30-9h00

Session 7 – Prospective

L’Open Science s’appuie sur les potentialités offertes par le numérique pour définir les nouvelles frontières de la production, de la qualification et de la diffusion des résultats de la recherche.

Tout d’abord, les données de la recherche font une entrée remarquée avec le soutien de l’Europe[3] et leur conservation - valorisation – partage, constitue un enjeu fort, à très court terme, tant pour certains champs scientifiques pour lesquelles elles s’avèrent incontournables que pour les institutions de recherche qui doivent penser les dispositifs de leur préservation.

Puis, la perspective de disposer de très grandes masses de résultats ouverts (publications, données,…) ouvre la possibilité de réaliser des méta-recherches sur d’immenses corpus avec les technologies du Text and Data Mining en fort développement dans les pays aux conditions juridiques favorables à l’exploration scientifique[4]. Un chercheur expliquera comment le TDM a révolutionné son approche scientifique.

Enfin, les réseaux sociaux de la recherche contribuent à structurer de nouveaux écosystèmes pour faire de la science en réseau, tant pour produire que pour évaluer les résultats de recherche.

Valorisation des résultats de la recherche : Données de la recherche et TDM

Pratiques sociales de la science

Agir dans le cadre de la consultation publique de la loi pour la République Numérique

  • 11h30 Exposé des propositions déposées par Couperin et débat avec la salle

 Clôture des 6es journées Open Access


[1] Les nouveaux enjeux de l’édition scientifique - Académie des sciences. Juin 2014.

[2] Open Access Policy Alignment STrategies for European Union Research. Mars 2015

[3] Guidelines on Open Access to Scientific Publications and Research Data in Horizon 2020, décembre 2013.

[4] Is Europe Falling Behind in Data Mining? Copyright's Impact on Data Mining in Academic Research, Juin 2015.

President of the Academic Cooperation Association and President of the Magna Charta Observatory

Personnes connectées : 2